Système de désignation d’état pour les alliages d’aluminium

Un système de désignation de trempe a été développé par l’Aluminium Association et est publié dans la norme ANSI H35.1. Les désignations d’état de base pour les alliages d’aluminium corroyés sont : 

Désignations d’état de base pour l’aluminium

F – brut de fabrication : s’applique aux produits des procédés de mise en forme dans lesquels aucun contrôle spécial des conditions thermiques ou de l’écrouissage n’est utilisé. Pour les produits corroyés, il n’y a pas de limites de propriétés mécaniques.
O – recuit : s’applique aux produits corroyés qui sont recuits pour obtenir le revenu de résistance le plus faible, et aux produits coulés qui sont recuits pour améliorer la ductilité et la stabilité dimensionnelle. Le O peut être suivi d’un chiffre autre que zéro.
H – écroui (produits corroyés uniquement) : S’applique aux produits qui sont renforcés par écrouissage, avec ou sans traitements thermiques supplémentaires pour produire une certaine diminution de résistance. Le H est toujours suivi de deux chiffres ou plus.
W – mise en solution traitée thermiquement :Un état instable applicable uniquement aux alliages qui vieillissent spontanément à température ambiante après un traitement thermique de mise en solution. Cette appellation n’est spécifique que lorsque la période de vieillissement naturel est indiquée ; par exemple : W 1/2 h.

T – traité thermiquement pour produire des états stables autres que F, O ou H : s’applique aux produits qui sont traités thermiquement, avec ou sans écrouissage supplémentaire pour produire des états stables. Le T est toujours suivi d’un ou plusieurs chiffres.

Subdivision des trempes H

Durci à la souche. Le premier chiffre suivant le H indique la combinaison spécifique d’opérations de base comme suit :

H1 – écrouissage uniquement : S’applique aux produits écrouis pour obtenir la résistance souhaitée sans traitement thermique supplémentaire. Le nombre suivant cette désignation indique le degré d’écrouissage.

H2 – écroui et partiellement recuit : s’applique aux produits qui sont écrouis plus que la quantité finale souhaitée, puis réduits en résistance au niveau souhaité par recuit partiel. Pour les alliages qui vieillissent à température ambiante, les trempes H2 ont la même résistance minimale à la traction que les trempes H3 correspondantes. Pour les autres alliages, les trempes H2

ont la même résistance minimale à la traction que les états H1 correspondants et un allongement légèrement supérieur. Le nombre suivant cette désignation indique le degré d’écrouissage restant après le recuit partiel du produit.

H3 – écroui et stabilisé : S’applique aux produits écrouis et dont les propriétés mécaniques sont stabilisées soit par un traitement thermique à basse température, soit du fait de la chaleur introduite lors de la fabrication. La stabilisation améliore généralement la ductilité. Cette désignation s’applique uniquement aux alliages qui, à moins d’être stabilisés, vieillissent progressivement, souvent à température ambiante. Le nombre suivant cette désignation indique le degré d’écrouissage restant après le traitement de stabilisation.

H4 – écroui et laqué ou peint : S’applique aux produits qui sont écrouis et qui sont soumis à une certaine opération thermique lors de l’opération de peinture ou de laquage ultérieure. Le nombre suivant cette désignation indique le degré d’écrouissage restant après que le produit a été traité thermiquement, dans le cadre de l’opération de durcissement de la peinture/laquage. Les limites de propriétés mécaniques H2X ou H3X correspondantes s’appliquent.

Le chiffre suivant la désignation H1, H2, H3 et H4 indique le degré d’écrouissage tel qu’identifié par la valeur minimale de la résistance ultime à la traction. Le chiffre 8 a été attribué aux trempes les plus dures normalement produites. Le troisième chiffre, lorsqu’il est utilisé, indique une variation du tempérament à deux chiffres. Il est utilisé lorsque le degré de contrôle de l’état ou des propriétés mécaniques ou les deux diffèrent, mais sont proches de, la désignation d’état H à deux chiffres à laquelle il est ajouté, ou lorsqu’une autre caractéristique est significativement affectée.

Subdivision de T Tempers

T1 – refroidi à partir d’un processus de façonnage à température élevée et vieilli naturellement jusqu’à un état sensiblement stable : s’applique aux produits qui ne sont pas travaillés à froid après refroidissement à partir d’un processus de façonnage à température élevée ou dans lesquels l’effet du travail à froid dans l’aplatissement ou le redressage peut ne pas être reconnu dans les limites de propriétés mécaniques.

T2 – refroidi à partir d’un processus de formage à température élevée, travaillé à froid et vieilli naturellement jusqu’à un état sensiblement stable : s’applique aux produits qui sont travaillés à froid pour améliorer la résistance après refroidissement d’un processus de formage à température élevée ou dans lesquels l’effet du travail à froid dans l’aplatissement ou le redressement est reconnu dans les limites des propriétés mécaniques.

T3 – traité thermiquement en solution, travaillé à froid et vieilli naturellement jusqu’à un état sensiblement stable : s’applique aux produits qui sont travaillés à froid pour améliorer la résistance après le traitement thermique en solution ou dans lesquels l’effet du travail à froid dans l’aplatissement ou le redressement est reconnu dans les limites des propriétés mécaniques .\

T4 – traité thermiquement en solution et vieilli naturellement jusqu’à un état sensiblement stable : s’applique aux produits qui ne sont pas travaillés à froid après un traitement thermique en solution ou dans lesquels l’effet du travail à froid dans l’aplatissement ou le redressage peut ne pas être reconnu dans les limites des propriétés mécaniques.

T5 – refroidi à partir d’un processus de façonnage à température élevée puis vieilli artificiellement : s’applique aux produits qui ne sont pas travaillés à froid après refroidissement à partir d’un processus de façonnage à température élevée ou dans lesquels l’effet du travail à froid dans l’aplatissement ou le redressage peut ne pas être reconnu en mécanique limites de propriété.

T6 – mis en solution puis vieillis artificiellement : s’applique aux produits qui ne sont pas travaillés à froid après un traitement thermique en solution, ou dans lesquels l’effet du travail à froid dans l’aplatissement ou le redressage peut ne pas être reconnu dans les limites des propriétés mécaniques.

T7 – traité thermiquement en solution et survieilli/stabilisé : s’applique aux produits ouvrés qui sont vieillis artificiellement après un traitement thermique en solution pour les porter au-delà d’un point de résistance maximale afin de contrôler certaines caractéristiques importantes. S’applique aux produits coulés qui sont vieillis artificiellement après un traitement thermique en solution pour améliorer la résistance et la stabilité dimensionnelle.

T8 – mis en solution, travaillés à froid, puis vieillis artificiellement : S’applique aux produits qui sont travaillés à froid pour améliorer la résistance ou dans lesquels l’effet du travail à froid dans l’aplatissement ou le redressement est reconnu dans les limites des propriétés mécaniques.

T9 – solution traitée thermiquement, vieillie artificiellement, puis travaillée à froid : s’applique aux produits qui sont travaillés à froid pour améliorer la résistance.

T10 – refroidi à partir d’un processus de mise en forme à température élevée, travaillé à froid, puis vieilli artificiellement : s’applique aux produits qui sont travaillés à froid pour améliorer la résistance ou dans lesquels l’effet du travail à froid dans l’aplatissement ou le redressement est reconnu dans les limites des propriétés mécaniques. Des chiffres supplémentaires, dont le premier ne doit pas être zéro, peuvent être ajoutés aux désignations.

T1 à T10 pour indiquer une variation de traitement qui modifie de manière significative les caractéristiques du produit qui seraient obtenues avec le traitement de base. Information additionnelle

concernant le système de désignation de trempe peut être obtenu auprès de ANSI H35.1.