Réponses aux questions d’examen IWE, IWT, IWS, IWIP-C

Question 1. Dans quelle norme le terme « soudage des métaux » est-il défini ?

une. EN 14610

b. EN 1090-2

c. EN 4711-1

ré. EN 12345

e. EN 190-1

Question 2. Comment reconnaît-on une flamme qui a un surplus d’acétylène ?

une. La flamme est claire et a des contours nets.

b. Le cône de flamme est blanc jaunâtre.

c. Le cône de flamme est nettement séparé du flux externe.

ré. Le noyau de la flamme est légèrement violet.

e. Les rapports de mélange de l’acétylène et de l’oxygène vont de 1 rapport 1 à 1 rapport 2.

Question 3. Laquelle des affirmations suivantes est correcte concernant les indices de soudage ?

une. Tous les procédés de soudage à l’arc commencent par l’indice 3

b. Tous les procédés de soudage à l’arc commencent par l’indice 1

c. Tous les procédés de soudage à l’arc sous protection gazeuse commencent par l’indice 13

ré. Tous les procédés de soudage à l’arc submergé commencent par l’indice 14.

e. Les deux b et c

Question 4. Par quelle lettre sont définis les procédés de soudage par résistance ?

une. R, RA

b. W, RP

c. WS

ré. PR

e. a et d ci-dessus

Question 5. Parmi les procédés de soudage suivants, lesquels font partie des procédés de soudage par fusion ?

une. Soudage au gaz

b. Soudage par friction

c. Soudage à l’arc manuel

ré. Soudage au marteau

e. a, c et d ci-dessus

Question 6. L’arc est un vecteur énergétique utilisé pour les processus suivants :

une. soudage TIG

b. Soudage continu

c. soudage par résistance

ré. Soudage à l’arc métallique

e. Soudage par friction malaxage

Question 7. Des exemples courants de procédés de soudage sous pression sont :

une. Soudage par points

b. Soudage par projection

c. Soudage au marteau

ré. Soudage par friction

e. Tout ce qui précède

Question 8. Parmi les procédés de soudage suivants, lesquels font partie des techniques autogènes ?h

une. PAW sans remplissage

b. TIG avec électrode en tungstène et sans charge

c. Projection à l’arc plasma

ré. TIG avec électrode en tungstène et charge

e. Soudage au gaz blindé

Question 9. Lesquelles des affirmations suivantes concernant le gaz combustible acétylène sont correctes ?

une. L’acétylène est le gaz combustible le plus utilisé dans les techniques autogènes.

b. La molécule d’acétylène se désagrège facilement en carbone et en oxygène

c. Il est stocké dans des cylindres spécialement équipés. Ces bouteilles contiennent une masse de remplissage poreuse afin d’éviter un éventuel effondrement du gaz.

ré. La contre-pression du régulateur d’acétylène ne doit pas dépasser 1,5 bar.

e. a, c et d ci-dessus

Question 10. Quelle affirmation concernant le gaz combustible C2H2 est correcte ?

une. Il est plus lourd que l’air.

b. Le gaz combustible a la température de combustion la plus basse de tous les gaz combustibles.

c. Ce gaz combustible a la température de combustion la plus élevée de tous les gaz combustibles.

ré. La combustion est effectuée par une zone à forte concentration.

e. à la fois a et d

Question 11. Comment sont définis les mouvements et les processus de travail du soudage TIG entièrement mécanisé et du soudage à l’arc sous protection gazeuse ?

une. Manipulation mécanique de la torche

b. Manipulation manuelle de la torche

c. Alimentation et mouvement manuels du métal d’apport

ré. Alimentation mécanique en métal d’apport

e. gestion automatique des équipements

Question 12. Lesquelles des affirmations suivantes concernant la connexion en série de différentes résistances sont correctes ?

une. À toute résistance, il y a la même différence de tension.

b. Le courant est égal dans les trois résistances.

c. Le courant n’est pas égal dans les trois résistances.

ré. La résistance totale est la somme de toutes les résistances simples.

e. La résistance totale est plus petite que la plus petite résistance unique.

Question 13. Laquelle des formules suivantes pour calculer la puissance électrique est correcte ?

une. P = U 2 x I 2

b. P = U divisé par I 2

c. P = U 2 multiplié par I

ré. P = U multiplié par I

e. P = U divisé par I

Question 14. Laquelle des affirmations suivantes concernant l’électromagnétisme est correcte ?

une. Seuls les conducteurs en matériaux ferromagnétiques sont adaptés à la réalisation d’un électro-aimant.

b. Il n’y a de champ électrique qu’autour d’un conducteur où circule un courant continu.

c. Il n’y a de champ électrique qu’autour d’un conducteur où circule un courant alternatif.

ré. Les forces d’attraction sont efficaces entre des conducteurs parallèles avec le même sens de courant.

e. Les électro-aimants fonctionnent à la fois en courant alternatif et en courant continu.

Question 15. Les électrodes de type cellulose (EXX10) sont bénéfiques pour

une. Soudage vertical en descente

b. Passe de remplissage de plaque épaisse

c. Soudage de tôles

ré. Soudage des racines dans le soudage de canalisations

e. A et d

Question 16. Le soudage à l’arc sous protection gazeuse est divisé en

une. MAG et FCAW

b. TIG et MAG

c. MAG-C et MAG-M

ré. MIG et MAG

e. C et d

Question 17. Laquelle des affirmations suivantes concernant l’arc de soudage est correcte ?

une. L’arc ne peut pas être amorcé sans aucun contact.

b. L’arc ne peut être amorcé que sans contact avec un dispositif d’allumage.

c. Le soudage à l’arc ne peut être effectué qu’avec du courant continu.

ré. Le soudage à l’arc ne peut être effectué qu’avec du courant alternatif.

e. Le soudage à l’arc peut être effectué en courant continu et alternatif.

Question 18. Quel mécanisme crée des particules chargées dans l’arc ?

une. Émission de choc

b. Émission magnétique

c. Émission parasite

ré. Emission de champ, Ionisation de choc

e. Émission thermique/ ionisation

Question 19. Les équipements de soudage de protection individuelle se composent?

une. Vêtements ignifuges
b. Vêtements résistants à l’eau

c. Gants, chaussure de sécurité

ré. Tablier pour se protéger de la chaleur du soleil

e. Couverture anti-feu

Question 20. Parmi les éléments suivants, lesquels sont les parties de l’arc de soudage ?

une. Zone de chute d’anode et de cathode

b. Colonne d’arc, plasma d’arc

c. Arc court

ré. Arc pulsé

e. Circuit d’arc

Question 21. Qu’appelle-t-on effet de pincement dans l’arc de soudage ?

une. Un détachement de goutte du fil-électrode dans GMAW.

b. L’échauffement de l’électrode en tungstène lors du soudage TIG

c. Constriction de l’extrémité libre et liquide du fil

ré. Déchirement de la peau d’oxyde lors du soudage de l’aluminium

e. Les différents modes de transfert de métal dans SMAW en fonction des paramètres de soudage.

Question 22. Les particules chargées dans l’arc sont créées par :

une. Frottement mécanique

b. Courant et tension de soudage

c. Dissociation puis Ionisation des molécules

ré. Dépend du gaz de protection

e. C et d

Question 23. Lesquelles des tâches suivantes sont les tâches de protection du gaz dans le soudage au gaz inerte au tungstène ?

une. Augmenter la vitesse de soudage

b. Refroidissement de la torche de soudage

c. Protéger l’électrode et le bain de soudure de l’oxydation

ré. Création de particules chargées dans l’arc de soudage

e. b, c et d ci-dessus

Question 24. Quelles affirmations sont correctes concernant l’arc de soudage ?

une. Il est créé par les gaz de protection

b. Il est créé par la tension de soudage

c. Il se compose de plasma

ré. Il agit comme une résistance ohm

e. C et d

Question 25. Quelle affirmation est correcte concernant la variation de la longueur de l’arc pendant le soudage ?

une. L’augmentation de la tension donne lieu à la longueur de l’arc

b. L’augmentation du courant donne lieu à la longueur de l’arc

c. Diminution de la tension, augmentation de la longueur de l’arc

ré. Augmentation du courant, diminution de la longueur de l’arc

e. A et d

Question 26. Quels sont les critères de sélection des procédés de soudage ?

une. Géométrie de la zone de production

b. Géométrie de l’espace bureau

c. Qualification de l’inspecteur en soudage

ré. Efficacité économique du procédé de soudage

e. Accessibilité du cordon de soudure

Question 27. Lors de l’utilisation du procédé fil chaud SAW, l’avantage par rapport au soudage à l’arc submergé classique ?

une. Augmenter la vitesse de déplacement

b. Réduire la vitesse de déplacement

c. Augmenter le taux de dépôt

ré. Diminuer le taux de dépôt

e. A et c

Question 28. Quels sont les défauts internes du soudage à l’arc submergé ?

une. Le côté racine aspire en arrière

b. Porosité non ouverte à la surface

c. Manque de fusion

ré. C et e

e. Déchirure lamellaire

Question29. Les objectifs du flux SAW pendant le soudage sont

une. Pour éviter la formation extrême du laitier

b. Permet un refroidissement rapide de la soudure

c. Utilisé pour protéger la piscine en fusion chaude

ré. Servir à augmenter la conductivité électrique de l’espace d’arc

e. C et d

Question 30. Le soudage à l’arc submergé est un

une. Processus manuel

b. Processus semi-automatique

c. Processus mécanisé

ré. Processus robotique

e. Les deux b et c

Question 31. Quel revêtement d’électrode produit la plus haute ténacité du métal d’apport dans un joint de soudage lorsqu’il est utilisé dans un procédé de soudage à l’arc avec un métal blindé ?

une. Types de cellulose

b. Types de rutile

c. types de base

ré. Type rutile acide

e. C et d

Question 32. Un fil fourré peut être défini comme :

une. Une électrode de soudage produite par enroulement d’une feuille mince

b. Une apparence d’électrode enrobée inversée sans fin

c. Un fil d’apport de soudure rempli de métal

ré. Un tuyau creux rempli de poudre pour le soudage dans le soudage à l’arc sous gaz

e. Aucune de ces réponses.

Question 33. Lorsque l’on compare le soudage MIG-MAG au TIG, les principales différences sont

une. Types de gaz de protection

b. Types de fil d’apport de soudage

c. Taux de dépôt de soudure

ré. Types de source d’alimentation de soudage

e. C et d

Question 34. Quel devrait être l’angle inclus pour un joint à rainure en V en tôle d’acier de 10 mm d’épaisseur ?

une. 15 à 30 degrés

b. 40 à 60 degrés

c. minimum 70 degrés

ré. Le joint bout à bout carré convient à une épaisseur de 10 mm

e. 30 degrés avec un espace de racine de 2,5 mm

Question 35. Comment la longueur de l’arc influence la géométrie de la soudure ?

une. Une longueur d’arc trop longue produira une contre-dépouille.

b. La longueur de l’arc n’a aucun effet sur la géométrie de la soudure.

c. La largeur de la soudure augmente avec l’augmentation de la longueur de l’arc.

ré. La largeur de la soudure diminuera avec l’augmentation de la longueur de l’arc

e. A et c

Question 36. L’arc de pulvérisation dans le soudage à l’arc sous gaz est-il bénéfique ?

une. Soudage des passes de remplissage en tôles épaisses

b. Soudage à racine ouverte dans les soudures sur chanfrein

c. Travaux de soudage de tôles

ré. Uniquement pour les soudures d’angle

e. Les deux b & c

Question 37. Parmi les termes suivants, lesquels sont les termes associés au transfert de métal par impulsions ?

une. courant de fond

b. courant de crête

c. Durée de pouls

ré. Durée de l’arrière-plan

e. Tout ce qui précède

Question 38. Pour le soudage de l’acier au carbone et de l’acier faiblement allié, les gaz de protection suivants sont la meilleure préférence :

une. Mélange gazeux du groupe M3

b. Mélange gazeux du groupe M2

c. Gaz argon pur

ré. C O2 pur

e. Mélange d’argon avec une grande quantité de C O2

Question 39. Les avantages du soudage pulsé sont les suivants :

une. Grande productivité

b. Faible apport de chaleur

c. Convient pour le soudage de plaques épaisses

ré. Faibles projections en opération de soudage avec une distorsion réduite

e. Les deux b et d ci-dessus

Question 40. Le procédé de soudage TIG autogène se réfère à l’opération suivante :

une. Soudage TIG sans ajout de fil d’apport

b. Soudage TIG sans ajout d’électrode en tungstène

c. Soudage TIG avec fil d’apport

ré. Soudage GTAW sans ajout de fil d’apport

e. A et d

Question 41. L’hélium dans le soudage TIG offre les avantages suivants :

une. Une vitesse de soudage plus élevée

b. Température de préchauffage inférieure

c. Pénétration profonde

ré. Une tension de soudage élevée

e. Tout ce qui précède

Question 42. L’augmentation de la teneur en gaz actif (comme le C O2) dans le soudage MAG :

une. Aide à réduire les projections de soudure

b. Augmenter l’épuisement de l’alliage

c. Les éclaboussures augmentent

ré. Résultats dans des caractéristiques mécaniques inférieures

e. C et d

Question 43. Lequel des éléments suivants peut être utilisé comme gaz de protection dans le soudage au gaz inerte ?

une. Argon, hélium et C O2

b. Argon, hydrogène

c. Argon, hélium et néon

ré. C O2 et mélange d’argon, mélange d’argon et d’azote

e. gaz naturel

Question 44. Le procédé de soudage TIG appartient aux types de procédés de soudage avec :

une. Électrode sans dépôt

b. Électrode de dépôt

c. Soudage au gaz de protection actif

ré. soudage mécanisé

e. A et d

Question 45. L’arc crée :

une. L’énergie nécessaire aux procédés de soudage

b. Rayonnement ultraviolet et infrarouge

c. Rayons X nocifs

ré. Rayons dans la zone sombre

e. Rayons dans la zone ultrableue.

Question 46. Un gaz de protection actif ou son mélange est largement utilisé pour le soudage de l’acier au carbone et des aciers faiblement alliés lors de l’utilisation du GMAW. Laquelle des affirmations suivantes est correcte dans ce contraste :

une. Les gaz de protection actifs tels que le C O2 augmentent la productivité

b. L’acier au carbone et l’acier faiblement allié ne s’oxydent pas rapidement

c. Les gaz actifs pour le blindage sont économiques

ré. Les gaz actifs ne sont pas utilisés pour le soudage des aciers à base de carbone

e. A et c ci-dessus

Question 47. Les procédés de soudage à l’arc sous gaz utilisent des sources d’alimentation qui ont :

une. Une caractéristique plate

b. Une caractéristique de tension constante

c. Une caractéristique de chute

ré. Un courant constant

e. A et b ci-dessus.

Question 48. Lesquels des gaz suivants ou leur mélange sont de nature inerte :

une. Argon-C O2

b. Argon-O2

c. Argon-Hélium

ré. Argon-Hélium-C O2

e. Les deux b et c ci-dessus

Question 49. Le soudage électrogaz (EGW) pour l’acier au carbone ressemble au soudage électroslag mais les principes sont basés sur :

une. VU

b. ESW

c. GMAW

ré. GTAW

e. Aucune de ces réponses

Question 50. Quelle est la principale raison pour laquelle l’oxycoupage au gaz ne peut pas couper l’acier inoxydable ?

une. Point de fusion plus élevé.

b. Oxydes réfractaires.

c. Faible conductivité thermique.

ré. Il peut être coupé avec succès.

e. A et c

Question 51. Quelle électrode SMAW/MMAW donnerait le taux de récupération le plus élevé ?

une. Poudre de fer.

b. Rutile.

c. Cellulose.

ré. De base.

e. Les deux b et d

Question 52. A quoi sert un redresseur sur un équipement de soudage ?

une. Change le courant alternatif en courant continu.

b. Augmente l’ampérage, diminue la tension.

c. Augmente la tension et diminue l’ampérage.

ré. Tout ce qui précède.

e. Les deux, A et B

Question 53. Lors d’un soudage à l’arc avec un métal blindé, quelle électrode de soudage donnerait la teneur en hydrogène la plus élevée dans le dépôt de soudure final ?

un Rutile.

b Poudre de fer

c De base.

d Cellulose

e. A et d

Question 54. Quelle est la plage typique de transfert par pulvérisation pour le soudage à l’arc sous gaz ?

une. 21 volts 200 ampères.

b. 26 volts 230 ampères.

c. 24 volts 190 ampères.

ré. 20 volts 150 ampères.

e. 15 volts 160 ampères.

Question 55. En soudage MIG/MAG, si la longueur de dépassement était augmentée, quel serait l’effet ?

une. La tension augmenterait.

b. L’ampérage augmenterait.

c. L’ampérage diminuerait.

ré. La tension diminuerait.

e. A et c ci-dessus

Question 56. Un appareil haute fréquence (HF) dans le soudage à l’arc au gaz tungstène ou le soudage TIG prend-il en charge le?

une. Amorçage d’arc sans contact d’électrode.

b. Impulsion du courant de soudage.

c. Lisse le courant de soudage.

ré. Augmente la durée de vie du tungstène.

e. Augmenter le taux de fusion de l’électrode.

Question 57. Quel est le but d’une fonction de contrôle d’équilibre AC ?

une. Donne une bonne stabilité à l’arc.

b. Permet un meilleur contrôle de l’ampérage.

c. Donne un contrôle sur la pénétration.

ré. Permet de passer de DC à AC.

e. Aucune de ces réponses

Question 58. Les électrodes en tungstène pur qui fonctionnent comme non consommables dans le soudage TIG ne sont pas largement utilisées ?

une. Trop cher.

b. Ils fondent à haute température.

c. Ils ont un arc instable.

ré. Difficile à préparer.

e. Tungstène pur non utilisé dans le soudage TIG.

Question 59. Le terme CPS signifie ?

une. Système positif actuel.

b. Cycles par seconde.

c. Cycles positifs parfois.

ré. Courant en permanence lisse.

e. Courant par seconde

Question 60. Dans le brasage par rapport au processus de brasage, le point de fusion du matériau d’apport est-il ?

a Au-dessus de celui du matériau parent.

b En dessous de 450ºCelcius.

c Au-dessus de 450ºCelcius.

d À peu près le même que le matériau.

e. Au-dessus de 750 ºCelsius